Dans un univers foisonnant et transversal où se mêlent installations vidéo, musique, art culinaire et performances, des milliers de miroirs habillent l’espace et les performeurs – miroirs fidèles ou déformants comme autant de reflets de soi-même, des autres. C’est un parcours immersif qui est proposé au public. Une expérience collective doublée de rencontres intimes, de moments vécus juste pour soi.

Fanny Bouyagui a pour cela imaginé un dispositif inspiré d’une expérience personnelle vécue en Afrique du Sud lors des obsèques de Nelson Mandela. D’emblée, le public est organisé en file indienne. Une file qui va le mener dans les moindre recoins de la Maison Folie à la rencontre de personnages ou de situations à vivre, inspirées d’une réalité augmentée et fantasmée. Une traversée du miroir vers l’exploration d’un monde intérieur et décalé.